L'art de se perdre

Fragments d'un voyage amoureux

Marin #2

Avr
06

Que gronde l’orage
du fond du ciel jusqu’à l’impact
jusqu’au reflet de la foudre sur la mer d’encre
les coups de tambour les coups de fouet

La mer est calme. Lisa est allongée et livide.
La mer est calme. L’immense impasse l’espace immense.

Il est impossible d’aimer raisonnablement
je t’aime comme je vis,
aussi certainement que je vis
sans m’être mise moi-même au monde

je ne serai jamais prête
et pourtant, il faut vivre
et cette fête, cette course
est plus belle avec toi

Marin #1

Avr
02

Planche double-pages. Une grille de 4 par 4 dans chaque page.
b — Sur la gauche, occupant toute la hauteur de la page (colonne 1), Lisa et Melville, sans cadre. Elle au premier plan, lui au second. Phylactère en haut de la page.
Lisa : Et maintenant Melville, on fait quoi ?
Melville : Lisa, tu as vu le nom du bateau ?

2 — Case carrée en haut de page à droite des voyageurs, dans l’alignement de leurs regards (colonne 2, ligne 1). Gros plan sur la coque du bateau et le nom : La Reine de Saba.
Lisa : Oh.

3 — Case centrale haut page de gauche (colonne 3, ligne 1). Plan américain sur Melville.
Melville : c’est vous qui nous avez été recommandé par Balkis ?

4 — Case haut droit page de gauche (colonne 4, ligne 1). Gros plan bouche du marin en train de fumer une cigarette roulée.
Marin : Il semblerait bien.

5 — Case page gauche colonne 2 ligne 2. Plan moyen sur le pont du bateau. Phylactère depuis le hors champ.
Lisa : Et vous pouvez aller jusqu’au Japon avec un bateau comme ça ? C’est pas un peu dangereux ?

6 — Case centrale page gauche ligne 2. Gros plan main du marin. On voit la cicatrice dans sa paume.
Marin : Vous voyagez pour la sécurité, vous ?

7 — Page de gauche, case colonne 4, ligne 2. Gros plan Lisa.
Lisa : C’est bon, c’est bon, j’ai rien dit…

8 — Case rectangulaire à gauche page gauche, ligne 3 et 4. Plan moyen marin, tête hors champ.
Marin : Allez les amoureux, je vous embarque. Direction les mers du sud. Je vais vous faire découvrir les merveilles entre les frontières, dans les territoires qui n’appartiennent qu’à ceux qui les traversent.

9 — Case rectangulaire centre et droite page de gauche, ligne 3. Plan moyen sur trois poissons qui nagent juste sous la surface de l’eau.
Marin : Et puis qui sait, avec un peu de chance, on croisera peut-être des baleines.

10 — Case carrée centre page gauche ligne 4. Plan moyen de Lisa et Melville qui se regardent dans les yeux, l’air complice.
Lisa : Tu entends ça Melville, des baleines.

11 — Case carrée droite page gauche ligne 4. Gros plan sur les mains de Melville et Lisa entrelacées.

12 — Case rectangulaire sur les trois premières colonnes et les deux premières lignes page de droite. Plan large sur le bateau.
Marin : Je vous présente la reine de Saba. Elle a pas l’air comme ça, mais elle résiste à tous les orages.

13 — Case carrée page de droite, ligne 3, colonne 1. Plan moyen sur les sacs à dos posés contre une bite d’amarrage.
Melville : Et il y a la place pour nous trois là-dedans ?

14 — Case carrée page de droite, ligne 3, colonne 2. Très gros plan sur la bouche de Lisa tendue vers l’oreille de Melville, souriante et entrouverte.
Lisa : Mon amour, on se serrera.

15 — Case carrée page de droite, ligne 4, colonne 1. Plan d’ensemble, les personnages sont au premier plan, le bateau au second, et derrière passe un vol d’oiseaux.
Melville : Et il va durer combien de temps, ce voyage ?

16 — Case carrée page de droite, ligne 4 colonne 2. Gros plan pied en train d’écraser la cigarette.
Marin : Le temps qu’il faut pour voyager. Les voyages ne prennent jamais moins.

17 — Case rectangulaire page de droite, Ligne 3 et 4 colonne 3. Plan américain, Lisa serre la main du marin. De lui on ne voit que le bras, on devine le début d’un tatouage.
Lisa : C’est parfait, on embarque ! Lui c’est Melville, moi c’est Lisa. Et vous ?

18 — Colonne 4, sans bords de case, sur toute la hauteur de la page, le marin qui fait face aux voyageurs. Phylactère en bas de page.
Marin : Vous pouvez m’appeler Marin.